Humeurs

Monsieur On (Poème)

©Marco Bellucci
©Marco Bellucci

Monsieur On m’a dit que ce n’est pas comme ça qu’il fallait faire

Alors je préfère me laisser faire

Monsieur On m’a dit qu’il fallait que je me taise

C’est vrai que le poids je ne le pèse

Monsieur On m’a dit que ce n’était pas possible

J’ai obéis, peut-être que c’est écrit dans la Bible

Monsieur On m’a dit que ce n’est jamais le bon moment

Et je l’ai pris comme argent comptant

Monsieur On m’a dit que c’est la faute à ce quelqu’un

Alors je m’en suis lavé les mains

Monsieur On m’a dit que je n’étais pas fait pour ces études

J’ai finis par accepter par habitude

Monsieur On m’a dit que je ne trouverai pas d’emploi

Alors je porte ma gueule telle une croix

Monsieur On m’a dit que je ne devrais pas l’épouser

Depuis lors, je trempe de mes larmes mon oreiller

Mais qui est ce On collectif et invisible

 Qui a emprise sur ma vie ?

Mais qui est ce On subjectif et prévisible

Qui dicte mes envies ?

Tant que je ne me pose pas les bonnes questions

Je préfère rester avec ce Monsieur On

Safia

Publicités

Laissez-nous un commentaire pour le débat :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s